Amy Winehouse, le drame d’une vie gâchée

image: Amy Winehouse, le drame d’une vie gâchée
© Alliance Presse

Le décès de la chanteuse d’Any Winehouse a fait jaser. Quelles leçons peut-on tirer de cette vie ratée?

« Amy Winehouse est morte». J’étais dans un camp d’ados, perdu en pleine montagne, quand le chef de camp a balancé cette info. La réaction ne s’est pas fait attendre, avec de l’indignation, de la surprise, de la tristesse et de l’excitation. Une star qui meurt à 27 ans, ça fait réagir. Surtout quand elle avait des problèmes d’alcool et de drogue. Les médias se sont régalés.

Une femme déprimée et mal dans sa peau
Amy a-t-elle succombé à une overdose? Ou est-elle morte parce qu’elle était en manque de came et d’alcool? Ou s’est-elle suicidée? On ne sait pas trop. Mais une chose est sûre: la star de la soul music n’était pas bien dans sa peau. Dans ses chansons, très souvent tristes et mélancoliques, elle exprimait sans tabous ses histoires d’amour ratées, ses problèmes de drogue et ses diverses émotions. Parfois, ses paroles étaient carrément vulgaires, quand elle évoquait ses exploits sexuels et ses liaisons interdites. Mais après le dégoût que je ressentais pour cette créature qui me semblait presque repoussante, j’éprouve maintenant de la pitié.

Une vie vide sens
Amy Winehouse est le type même d’une vie gâchée parce que fondée sur aucun espoir. L’alcool, le sexe et la drogue n’étaient que la pointe de l’iceberg, la démonstration que sa vie n’avait aucun sens, malgré sa gloire et l’argent qui allait avec. Et toi, tu cherches peut-être un sens dans les émotions fortes, les expériences sexuelles et les substances un peu louches… L’exemple d’Amy nous montre que cela ne résout pas les questions de fond. Ces expériences ne font que détruire notre corps, briser nos rêves et notre motivation. Elles nous amènent dans une spirale sans espoir, dans un cul-de-sac.

A la recherche de la vraie liberté
Par toutes ses expériences, Amy cherchait la liberté et voulait trouver sa satisfaction dans ce monde. Nous pourrions être tentés de faire comme elle. Mais la réalité est tout autre : cette pseudo-liberté est en réalité un esclavage qui nous emprisonne. La vraie liberté, c’est celle qui nous fait vivre une vie où nous sommes libres de faire de bons choix. Si ton cœur est triste, si tu cherches un sens à ta vie, ne commets pas l’erreur de suivre les traces d’Amy Winehouse et de t’engager dans des esclavages et des vanités. Le vrai sens à ta vie, tu le trouveras en Dieu, qui te donne la vraie liberté et une espérance. Tu ne chercheras pas seulement un sens dans les petits plaisirs de ce monde et tu apprendras à regarder à ce qui vaut vraiment la peine. Si Amy Winehouse avait découvert cette vérité, serait-elle tombée si bas?

Letty Gern et Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°