Rebecca St. James ne regrette pas d'être restée vierge

image: Rebecca St. James ne regrette pas d'être restée vierge
© Alliance Presse

Un nouvel album plus calme

Rebecca St. James n’avait plus sorti d’album depuis cinq ans. Aujourd’hui, elle y remédie avec I Will Praise You. La voix est moins rock et le ton plus paisible. Rebecca en explique les raisons: «Je me suis toujours sentie appelée à faire de la louange. Pour cet album, je voulais écrire des chants de louange rafraîchissants qui amèneraient les gens à s’engager avec Dieu». Ses années de pause lui ont permis de reconsidérer la musique sous un jour plus frais et de repartir de plus belle dans ses projets artistiques.

Longtemps, rebecca st. james, la chanteuse chrétienne de pop-rock, a été une ambassadrice du mouvement de l’abstinence sexuelle avant le mariage. Pendant près de dix ans, elle a chanté: «Wait for me!» («Attends-moi!»). Aujourd’hui âgée de 33 ans, la chanteuse s’est mariée fin avril. Elle revient sur son dur célibat et sa longue virginité. Rebecca St. James vient de sortir un nouvel album de louange, I Will Praise You.

Tu as été connue pour ton message sur l’abstinence. Que vas-tu dire, maintenant que tu es mariée?
Je vais continuer de chanter «Wait for me!», mais maintenant je serai capable de raconter la fin de l’histoire: la sexualité dans le cadre du mariage. Car le mariage est l’accomplissement de ce temps d’abstinence. Et pour que ce message soit vraiment puissant et pertinent, il fallait que mon mariage intervienne dans le timing de Dieu, pas dans le mien. Il y a quelques années, un ami m’avait dit: «Tu te marieras, c’est sûr, parce qu’il faut une fin à cette histoire et un début à une nouvelle histoire». C’est ce que je réalise maintenant, dans cette nouvelle saison de ma vie.

En attendant l’homme de ta vie, as-tu douté de ton message sur l’abstinence sexuelle?
Je ne peux pas dire que j’en ai douté. Par contre, je me suis débattue parfois avec la solitude. Je me sentais aussi un peu embarrassée d’avoir trente ans et de n’être toujours pas mariée. Je demandais à Dieu: «As-tu prévu quelqu’un pour moi? Ai-je écrit cette chanson “Wait for me” alors qu’en réalité personne n’est en train de m’attendre? L’ai-je chantée uniquement pour d’autres personnes que moi?». Au plus profond de moi, je croyais que Dieu avait quelqu’un pour moi, mais dans mes moments de faiblesse, il m’arrivait de le remettre en question. Au fil du temps, Dieu m’a appris à avoir confiance en lui en toutes circonstances.

Il y a quelques années, j’ai même ressenti que Dieu m’appelait à abandonner ce rêve du mariage et à avoir entièrement foi en lui. Au point que je lui ai dit: «Si je dois rester célibataire, tu as sûrement de bonnes raisons». Pas forcément facile!.

Jacob, ton nouvel époux, t’a demandée en mariage le jour de Noël. As-tu été surprise?
Totalement! C’était même la première fois que j’amenais un homme à la maison pour Noël. Juste avant, il m’avait dit que ce serait le plus beau Noël de sa vie. Je me suis dit: «Bon, j’espère qu’il passera du bon temps avec ma famille et qu’il ne sera pas trop déçu». Je n’avais aucune idée de ce qu’il était en train de manigancer. Il m’a fait sa demande dehors, dans la neige. C’était absolument magique!

Mark Moring, du magazine Christianity Today

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°